Depuis ma tendre enfance, mes parents nous ont toujours emmenés en vacances dans des hôtels, mon frère et moi. A l’âge adulte, j’ai voulu comprendre pourquoi mes petits camarades de classe ne juraient que par le camping. Test effectué l’été dernier et une expérience plutôt concluante. 

Au plus près de la réalité

Pour mes premières vacances en camping, nous avons loué un camping Tohapi à Argeles sur Mer. Je n’étais pas équipé en matériel de style toile de tente ou caravane. L’investissement était trop conséquent, surtout si je ne voulais pas continuer ce style de vacances.

Pour être au plus près des conditions camping, j’ai donc loué un bengali, un hébergement toilé et meublé, sans arrivée d’eau ni sanitaire, ni chauffage. Le confort du meublé est correct mais l’avantage de l’hôtel est que vous avez les sanitaires et l’eau chaude individuellement ainsi que du chauffage (ou de la climatisation) si les nuits sont fraîches. 

Un accueil chaleureux

Quand vous arrivez à l’hôtel, la réception vous donne les clefs en vous indiquant l’étage, il y rarement quelqu’un qui vous accompagne.

En entrant dans le camping, je suis allé à l’accueil et une charmante demoiselle m’a souhaité la bienvenue. Elle m’a accompagné jusqu’au bengali. Tout en chemin, elle me présentait les différents blocs de sanitaires, la salle de jeux, la plage, les animations et les différents services offerts par le camping.Pour le moindre souci, il ne fallait surtout pas hésiter à venir à l’accueil. 

La convivialité

Quand vous avez des enfants comme moi de 6 et 8 ans, ils sont moins sauvages que leurs parents et ils font vite connaissance avec les autres gamins.

Dans un hôtel, chacun est chez soi dans sa chambre une fois qu’il s’est restauré et a visité les lieux.

Dans un camping, vous vivez le plus possible à l’extérieur en profitant du beau temps. Dès le 3ème jour, les enfants avaient rendez-vous avec leurs copains à l’aire de jeux et suppliaient de les inscrire au club avec eux. Parfait ! Je pouvais rejoindre les autres papas au terrain de pétanque sans m’inquiéter de leur surveillance. Je pouvais enfin m’occuper de moi et pourquoi ne rien faire tout simplement ? 

 

Au final, l’expérience m'a bien plu par le côté convivial et chaleureux. Mais pour combler le manque de sanitaires individuels, je louerai un mobil-home.